Généalogie : les sources numérisées

Les archives départementales mettent à disposition plusieurs ensembles documentaires numérisés qui permettent de dresser une généalogie.

L’état civil

L’ensemble des registres paroissiaux et d'état civil depuis le 16e siècle des communes du Morbihan, est numérisé jusqu’au début du 20e siècle à l’exception de 33 communes. Il est consultable sous ce lien.

L'inventaire des sous-séries 4 et 5 E consacrées à l'état civil présente de manière précise l'état civil de chaque commune et les lacunes éventuelles. Vous pouvez également consulter un panorama de la collection des registres d'état civil pour l'ensemble des communes du Morbihan.

Au-delà de l’année 1936, les registres d’état-civil sont conservés en mairie.

Les listes de recensements

Les archives départementales du Morbihan poursuivent la mise en ligne des recensements de population (1836-1906) initiée en 2019. Début 2021, une nouvelle tranche a été mise en ligne. Il s’agit de 31 communes supplémentaires s’ajoutant aux 126 localités déjà en ligne, soit 157 communes et 129 000 pages mises en ligne.

La numérisation des recensements de population se poursuit pour les communes restantes (65 communes), toujours sur la période 1836-1906. La mise en ligne est prévue pour le second semestre 2022.

Pour en savoir plus sur la numérisation des listes de recensements. 

Les registres matricules

Les registres matricules des classes 1867 à 1921 sont numérisés et accessibles sur le site Internet des archives départementales du Morbihan sous ce lien. Sur les registres matricules (1887-1921), vous pouvez chercher les conscrits par nom et prénom mais également par lieux de naissance et de résidence.

Les registres matricules classes 1922 à 1940 sont consultables en salle de lecture par extraction dans les conditions suivantes : les registres matricules permettant de reconstituer les carrières militaires sont soumis à un délai de communicabilité de 50 ans. Ce délai est repoussé à 120 ans à compter de la date de naissance de l'intéressé quand ces registres contiennent des renseignements à caractère médical et à 75 ans à compter de la décision s’ils contiennent des informations à caractère disciplinaire ou judiciaire (loi du 15 juillet 2008). Il est toutefois possible d’obtenir une dérogation en salle de lecture en cas de consultation sur place.

Les registres matricules des classes 1941 à 1948 sont, quant à eux, définitivement conservés au Centre des archives du personnel militaire du Service historique de la défense à Pau, à l’adresse suivante :

Centre des archives du personnel militaire

Caserne Bernadotte

Place de Verdun

64023 Pau CEDEX

Mèl : capm-pau.courrier.fct@intradef.gouv.fr

Les registres matricules des classes postérieures à 1948 sont également conservés au Centre des archives du personnel militaire du Service historique de la défense à Pau et n’ont pas encore été versés aux archives départementales du Morbihan.

 

Retour en haut de page