La salle de lecture sera exceptionnellement fermée le jeudi 2 février 2023 de 9 h à 13 h. Merci de votre compréhension.

  • Archives

Vol de chiens à Saint-Martin-sur-Oust

Et si nos querelles de voisinage laissaient des traces dans les archives ? Une pièce de procédure conservée dans le fonds d’archives du château de Castellan, à Saint-Martin-sur-Oust, permet de revivre un de ces moments où la tension monte entre voisins.
Un dimanche de l’année 1459. Le soleil est sur le point de se lever. Jean de Castellan, propriétaire du château de Castellan et de la seigneurie du même nom, se rend avec quatre hommes à quelque deux kilomètres de sa demeure, devant le manoir de Trelan, où demeure Jean Hastelou. Le maître de maison et ses gens, encore couchés, sont réveillés par le bruit fait par les cinq hommes. Ces derniers insultent et menacent la chambrière venue à leur rencontre. Ils invectivent ensuite Jean Hastelou et l’empêchent de sortir, restant devant sa maison « en manière de seige » et faisant « cri, scandalle et grant assemblée de peuple ». La raison de cet esclandre ? Jean Hastelou détiendrait trois des chiens de Jean de Castellan, que ce dernier entend délivrer. Si l’issue exacte de l’affaire reste malheureusement inconnue, le temps prend visiblement sa revanche quelques siècles plus tard : en 1715, un descendant de Jean de Castellan achète la seigneurie de Trelan ; les Castellan deviennent seigneurs de Trelan et le restent jusqu’à la Révolution Française.

 

Archivistes et encres effacées

Les archivistes sont régulièrement confrontés à des documents dont l’encre est pâlie ou effacée comme c’est le cas pour le fonds de Castellan. Ils ont recours à une lampe émettrice de rayons ultraviolets, dite « lampe de Wood », qui peut parfois en faciliter la lecture.

Retour en haut de page