La salle de lecture sera fermée exceptionnellement jeudi 8 décembre matin jusqu'à 13 heures.

  • Patrimoine architectural

Sur les pas de Prosper Mérimée, épisode 1

 

 

Sous la Monarchie de Juillet, les monuments font l’objet, de la part des pouvoirs publics, d’une attention particulière incarnée principalement par Prosper Mérimée. Nommé inspecteur général des monuments historiques en 1834, il va parcourir la France jusqu’en 1852 pendant de longues tournées afin de recenser les monuments les plus remarquables. Il occupera le poste jusqu’en 1860.

Prosper Mérimée arrive dans le Morbihan le 23 septembre 1835 au cours d’une grande tournée dans l’Ouest de la France. Il a précédemment visité le l’Ille-et-Vilaine, les Côtes du Nord et le Finistère. Il reste dans le Morbihan une dizaine de jours. Selon les directives du poste, Mérimée doit visiter bibliothèques, musées, églises et châteaux, vestiges de la préhistoire et de l‘Antiquité, les inscriptions, les monnaies, les sceaux et les objets d’art. Pour cela, il est conseillé par des érudits locaux. À chaque visite, il doit rédiger de longs rapports, réaliser des croquis. Par manque de temps, Mérimée va faire l’impasse sur de nombreux monuments notamment à l’intérieur du département, ce que déplore Cayot-Délandre, secrétaire de la société polymathique du Morbihan.

Prosper Mérimée

Prosper Mérimée naît le 28 septembre 1803 à Paris. Issu  d’une famille d’artistes, il fréquente assidûment les salons littéraires. Il publie deux œuvres majeures : Colomba en 1840 et Carmen en 1845. Il est membre de l’Académie française en 1844, et est nommé sénateur en 1853.

Retour en haut de page